VOLS D'OEUVRES D'ART

Publié le par crevette


 

 

TABLEAUX  DE  KLIMT   RESTITUES.

 

 

                                                            

 

 

 

 

 

 

 



 

 


 








 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Après des années de procédure, Madame Maria ALTMANN, est devenue la légitime propriétaire  des cinq tbleaux ci-dessus. L'État autrichien n'a eu autre choix que de les rendre à la nièce de Ferdinand Bloch-Bauer.  Ces tableaux ont été pillés par les nazis durant la Guerre et versés par la suite dans la collection permanente de la Galerie du Belvédère - Österreichische de Vienne.

Les cinq tableaux ont été décrochés du musée viennois en début février 2006.  Au nombre de ces oeuvres restituées, figurent les deux portraits de la tante de Maria Altmann, Adele Bloch-Bauer, et trois paysages.

Il y a peu de chance que l'Autriche puisse revoir les tableaux restitués dans son musée national.  Mme Altmann déplore que l'État autrichien ait laissé sans réponse une proposition d'accord qu'elle avait formulée en 1999.

En 1999, la famille des Bloch-Bauer a engagé un avocat spécialisé dans le domaine des biens spoliés, Randol Schoenberg, petit-fils du célèbre compositeur viennois, pour défendre sa cause. 
 

Treize ans après la mort d'Adele Bloch-Bauer, considérée par certains comme étant la maîtresse de Klimt, l'Autriche a été annexé à l'Allemagne par les nazis en 1938.  Ferdinand Bloch-Bauer a fui son pays laissant derrière lui ses biens, dont les cinq tableaux.  Avant de mourir sans enfant, il a légué ses biens à ses trois neveux, dont Mme Altmann.


Cette dernière a voulu faire valoir ses droits sur les tableaux, mais l'Autriche affirmait qu'ils appartenaient à son musée du Belvédère, car Adele avait indiqué dans son testament en 1923 que les toiles devaient revenir à cette institution après sa mort.

En 1998, une enquête avait montré que ce testament n'était pas conforme et que les cinq tableaux revenaient au défunt magnat du sucre viennois.  Maria Altmann a alors lancé une bataille judiciaire qui a débouché sur un aval de la Cour suprême des Etats-Unis en 2004. Cette décision l'autorisait à poursuivre l'Autriche devant une juridiction américaine. Les deux parties ont finalement conclu une entente en mai 2005 de s'en remettre à un tribunal arbitral à Vienne.


Adele Bloch-Bauer


Un arbitrage en faveur de Maria Altmann est intervenu en janvier 2006. L'Autriche avait encore la possibilité de racheter les toiles avant qu'elles ne quittent le pays, mais les autorités ont dû renoncer à cause de la cote de ces oeuvres, estimée à un total de $300M US.


La Maison d'enchères Christie's de New York a été chargée de vendre quatre des cinq tableaux restitués: Adele Bloch-Bauer II,  - Pommier I, - Forêt de hêtres - et le paysage convoité par l'Autriche, Maisons à Unterach sur l'Attersee.


Le tableau le plus connu, Adele Bloch-Bauer I, a été vendu en juin, au magnat new-yorkais des cosmétiques Ronald Lauder, au prix de $135M US.  Les quatre autres oeuvres ont été vendues par la Maison de François Pinault, le 8 novembre 2006 lors d'une vente record.


 

 

 

 

 

 

 


 
 

 

 

 

 

 

 

 

 



   

u Tableaux de Klimt restitués

Après des années de procédure, Mme Maria Altmann, est devenue la légitime propriétaire des cinq tableaux du peintre autrichien, Gustav Klimt (1862-1918).  L'État autrichien n'a eu Maria Altmann - Nièce de Ferdinand Bloch-Bauerautre choix que de les rendre à la nièce de Ferdinand Bloch-Bauer.  Ces tableaux ont été pillés par les nazis durant la Guerre et versés par la suite dans la collection permanente de la Galerie du Belvédère - Österreichische de Vienne.

 

Les cinq tableaux ont été décrochés du musée viennois en début février 2006.  Au nombre de ces oeuvres restituées, figurent les deux portraits de la tante de Maria Altmann, Adele Bloch-Bauer, et trois paysages.

Puisque ces oeuvres ne sont pas frappées d'une interdiction de sortir du territoire autrichien, cela signifie que leur prix peut être bien supérieur à la valeur estimée de $300M US.

u Avocat spécialiste en biens spoliés

Randol Schoenberg, avocat et petit-fils du célèbre compositeurIl y a peu de chance que l'Autriche puisse revoir les tableaux restitués dans son musée national.  Mme Altmann déplore que l'État autrichien ait laissé sans réponse une proposition d'accord qu'elle avait formulée en 1999.

En 1999, la famille des Bloch-Bauer a engagé un avocat spécialisé dans le domaine des biens spoliés, Randol Schoenberg, petit-fils du célèbre compositeur viennois, pour défendre sa cause. 
 

 

 


 

 

u Histoire d'un testament contesté

Treize ans après la mort d'Adele Bloch-Bauer, considérée par certains comme étant la maîtresse de Klimt, l'Autriche a été annexé à l'Allemagne par les nazis en 1938.  Ferdinand Bloch-Bauer a fui son pays laissant derrière lui ses biens, dont les cinq tableaux.  Avant de mourir sans enfant, il a légué ses biens à ses trois neveux, dont Mme Altmann.

Galerie du Belvédère - Österreichische de Vienne

Cette dernière a voulu faire valoir ses droits sur les tableaux, mais l'Autriche affirmait qu'ils appartenaient à son musée du Belvédère, car Adele avait indiqué dans son testament en 1923 que les toiles devaient revenir à cette institution après sa mort.

En 1998, une enquête avait montré que ce testament n'était pas conforme et que les cinq tableaux revenaient au défunt magnat du sucre viennois.  Adele Bloch-BauerMaria Altmann a alors lancé une bataille judiciaire qui a débouché sur un aval de la Cour suprême des Etats-Unis en 2004. Cette décision l'autorisait à poursuivre l'Autriche devant une juridiction américaine. Les deux parties ont finalement conclu une entente en mai 2005 de s'en remettre à un tribunal arbitral à Vienne.

Un arbitrage en faveur de Maria Altmann est intervenu en janvier 2006. L'Autriche avait encore la possibilité de racheter les toiles avant qu'elles ne quittent le pays, mais les autorités ont dû renoncer à cause de la cote de ces oeuvres, estimée à un total de $300M US.
 

 

 


 

Commenter cet article